Andres Schibli

Ennetbaden

À Peccia j'ai pu vérifier que même si on l’observe intensément, la pierre ne change pas de forme.

Avec l’amical soutien de la formidable équipe du cours, une lueur d'espoir a tout de même fini par surgir de la pierre. Mais seulement après une semaine supplémentaire et diverses pauses dans le plus beau „grotto“ du monde.
À présent, le Moebius est confortablement étendu dans le jardin et je suis content !

Andres Schibli, Foto: Stephan Rossi, Baden